Pourquoi les cobras sont vénérés en Thaïlande ?


Pourquoi les cobras sont vénérés en Thaïlande ?

En Thaïlande, il n’est pas rare de rencontrer au détour d’un chemin le cobra à monocle (Naja kaouthia), le cobra cracheur indochinois (Naja siamensis) ou le cobra royal (Ophiophagus hannah). Ces serpents très beaux n’en sont pas moins dangereux. En effet, leur venin neurotoxique très puissant est responsable de plusieurs décès chaque année. On dit que le venin du cobra royal qui est le plus grand serpent venimeux du monde, car il peut atteindre 6 mètres de long, est capable de terrasser un éléphant. Bien que certains thaïlandais le chasse pour sa chair qu’ils apprécient particulièrement, nombreux sont ceux qui ont beaucoup de respect pour cet animal et cherchent la protéger.

Au pays du sourire, il n’est pas rare que certains spécimens visitent les maisons. Dans ce cas, ils sont généralement capturés et relâchés dans la forêt, car l’on prête à l’animal certains pouvoir surnaturels. En effet, selon certaines croyances ancestrales, le cobra apporte la bonne fortune dans le foyer. Par conséquent, le blesser ou le tuer, conduit à s’attirer des malheurs.

Pourquoi les cobras sont vénérés en Thaïlande

Beaucoup de thaïlandais vouent un véritable culte aux cobras. Il est facile de s’en rendre compte lorsqu’on voit les nombreux temples qui leur sont dédiés que ce soit dans les villes ou dans les campagnes. Ces derniers possèdent des autels avec des statuts et objets rappelant le serpent. Les thaïlandais leur adressent des prières et leur remettent des offrandes. L’un des lieux de prière consacré au serpent qui est le plus connu est le sanctuaire de la Reine Cobra. Il est situé sur l’avenue Rama 2 Road (soi 48). Chaque jour de nombreux hommes et femmes s’y pressent pour apporter des offrandes, notamment, des œufs, des poulets ainsi que quelques pièces ou billets. En contrepartie, les fidèles demandent de gagner à la loterie, qu’un proche atteint par la maladie soit guéri, une récolte abondante, à trouver un travail ou un bon partenaire, mais aussi, à avoir un enfant ou la réussite dans leurs affaires. Selon la légende, une ouvrière qui travaillait sur le chantier de construction de l’avenue Rama 2 a fait un rêve. Dans ce dernier, la Reine Cobra lui demandait de repousser le début des travaux parce qu’elle allait avoir des enfants. L’ouvrière fit ensuite part de son rêve à son patron. Puis, ce dernier ne la croyant pas lança le chantier malgré tout et prit le volant d’un bulldozer. Malheureusement, il écrasa toute la famille du cobra avec son véhicule. S’en est suivi pour lui de très grands malheurs. En effet, il perdit toute sa famille dans un accident et finit par devenir fou et se suicider. D’autres accidents étranges arrivèrent sur ce lieu par la suite. Ainsi, pour stopper la malédiction, on fit ériger ce sanctuaire.

sanctuaire de la reine cobra

Par ailleurs, la plupart des temples bouddhistes, mais aussi, souvent les temples hindouistes, sont ornés par un serpent Nâga. Il est facilement reconnaissable puisqu’il est représenté par un majestueux cobra royal à sept têtes. Selon les croyances locales, le Nâga est une créature qui vit sous la terre ou au fond des océans, des lacs ou des rivières. Il est le gardien des ressources. Il est également le symbole de l’immortalité ainsi que de la fertilité. Le Nâga le plus connu est Ananta. On peut le voir au pied du célèbre dieu indien Vishnou.

serpent naga temple en Thaïlande

Autre tradition qui perdure en Thaïlande, mais aussi, dans de nombreux autres pays d’Asie du Sud-est tels que le Cambodge, le Laos, la Birmanie, le Vietnam ou la Chine, boire de l’alcool de cobra. Il s’agit généralement de bouteilles d’alcool de r